Inscription à la lettre d'informationsContact

L'actualité de l'association

Centre d’interprétation du Moulin de Valmy

L’année 2012  sera essentiellement marquée par la construction du centre d’interprétation qui permettra au plus grand nombre de comprendre, mais surtout de revivre la bataille de Valmy.


La construction est aujourd’hui lancée – les deux photographies ci-dessous pourront vous permettre d’apprécier l’actuel stade des travaux. Le gros œuvre est déjà bien avancé – l’ossature du bâtiment principal étant presque terminée.


En ce qui concerne la muséographie, l’appel d’offres a eu lieu en janvier dernier.

image de Centre d’interprétation du Moulin de Valmy image de Centre d’interprétation du Moulin de Valmy

Le site de la bataille de Valmy fera partie du réseau qui se constituera autour de la Maison de l’Histoire de France

Mardi 4 janvier 2011


Le 28 septembre 2010, Bruno BOURG-BROC, Député de la Marne et Benoist APPARU, Secrétaire d’Etat chargé du logement, avait adressé une lettre à Frédéric MITTERRAND pour lui faire part de leur surprise quant à l’absence de référence au site de Valmy dans le réseau qui se constituera autour de la Maison de l’Histoire de France.


Ils rappelaient au Ministre de la culture et de la communication qu’un centre d’interprétation historique était en cours de construction sur le site de la bataille de Valmy et que lors de son ouverture au public en 2012, le bâtiment accueillera sur 800 m2 une présentation des évènements de l’époque autour notamment d’une reconstitution du combat sous la forme d’une maquette interactive et d’une présentation de documents historiques.


Dans une lettre de réponse envoyée le 21 décembre 2010 à Bruno BOURG-BROC et Benoist APPARU, Frédéric MITTERRAND « confirme que Valmy pourra faire partie de ce réseau dont les fondations commenceront à être mises en place l’année prochaine » (en 2011).


Il ajoute également que « la bataille de Valmy constitue un moment fondateur de l’histoire de France » et qu’il « salue d’ailleurs l’effort [auquel vous consentez] pour la mise en valeur de ce site et la meilleure compréhension de cet évènement historique et de ses répercussions profondes. »


Bruno BOURG-BROC et Benoist APPARU se réjouissent de cette annonce qui vient confirmer la reconnaissance du rôle fondamental du site de Valmy dans l’Histoire de France et qui sera amené à œuvrer demain à la diffusion de la connaissance historique.


Valmy, 5 ans

Mercredi 29 septembre 2010


5 ans après l'inauguration du Moulin de Valmy reconstruit, c'est avec émotion, joie et fierté, que nous nous sommes retrouvés, dimanche 19 septembre 2010, pour commémorer la bataille du 20 septembre 1792.


Il y a 218 ans les soldats de la Révolution française emmenés par Kellermann et Dumouriez, remportèrent une importante bataille sur les forces de la coalition austro-prussienne du duc de Brunswick. En boutant l'ennemi contre-révolutionnaire hors des frontières, la Révolution française fut sauvée et la République proclamée.


C'est pourquoi Valmy est devenu un symbole de notre République. Mais aussi un symbole international, avec la présence au cours de la bataille, de Francisco de Miranda qui prit en 1811 la direction de la 1ère république du Venezuela. Et pour cela, je tiens à remercier  son Excellence Jesus Arnaldo PEREZ qui, par sa présence, a permis de faire perdurer la tradition de ses prédécesseurs.


Depuis plus de deux siècles, Valmy symbolise tout le courage d’une Nation en lutte contre la soumission, pour préserver des droits et libertés acquis dans la ferveur révolutionnaire. Et, dimanche dernier, citoyens français, élus de la Nation, nous avons rappelé ces droits et ces libertés qui ont traversé deux siècles de notre Histoire.


L'historien Marc BLOCH, résistant français, sous la seconde guerre mondiale, écrivit « l'incompréhension du présent naît fatalement de l'ignorance du passé ».
 Et à l'heure de la mondialisation, où la France est de plus en plus tournée vers l'extérieur, nous devons transmettre à notre jeunesse une identité, un patrimoine historique, une culture, une éducation fondée sur notre Histoire et basée sur les valeurs républicaines que nous avons tous en partage.


La mise en scène, par de jeunes et de moins jeunes citoyens, à laquelle nous avons d'assisté est le parfait exemple de la transmission de notre patrimoine historique mais surtout républicain : la promulgation, dès le 21 septembre 1792,  de l’an I de la République.


Nous devons être les garants des idéaux républicains qui en sont issus.


Une Nation est un « plébiscite de tous les jours », c'est à dire que la volonté de vivre ensemble doit être sans cesse renouvelée. Et de ce point de vue, les idéaux républicains, comme la citoyenneté, qui lient les nationaux d'un même pays, ne sont jamais acquis pour toujours. Ils se construisent tous les jours, il faut les faire vivre, les animer. Oui, notre société doit créer le lien entre tous les individus sans discrimination, et assurer le maillage social garantissant la cohésion nationale à travers, notre devise républicaine «Liberté, Égalité, Fraternité» mais également notre Territoire, notre Langue, notre Drapeau ou encore notre Marseillaise.
Aujourd’hui, la République est le meilleur atout de notre cohésion nationale. Gage de toutes les déclinaisons des libertés, c’est elle qui crée les conditions de l’égalité des chances indépendamment des caractéristiques sociales, spirituelles et culturelles. Et la citoyenneté, issue de cette République, permettra aux générations futures de se forger une identité.


Les jeunes citoyens recherchent des repères et des soutiens. C’est pour cela qu’il revient aux générations précédentes d’entretenir la flamme historique de nos valeurs et de leur transmettre.


Nos ancêtres ont sacrifié leur vie pour nous offrir les idéaux que nous commémorons aujourd’hui. Ne trahissons pas notre mémoire collective, sachons transmettre notre patrimoine commun à nos enfants.


 Le week-end du 18-19 septembre dernier, aux quatre coins de la France, nos concitoyens ont été invités à découvrir ou à redécouvrir notre patrimoine. J'ai été particulièrement heureux de participer à l'inauguration du futur centre d'interprétation historique de Valmy.
 Ce centre d’interprétation, c’est tout d’abord un véritable projet culturel d’envergure qui retracera l’histoire de la bataille de Valmy d’une manière innovante et moderne.
Ainsi, les amoureux de la culture républicaine pourront renouer avec les empreintes de l’Histoire. Narration, imagination permettront de revivre l’histoire, avec des objets et des œuvres.
 Il s’agira de transmettre « l’esprit du lieu »
 Lieu d’histoire et de mémoire connu de tous, Valmy fait partie de notre patrimoine national depuis la fameuse bataille.

Ce centre participera pleinement, à la préservation de l’histoire, au devoir de mémoire et à l’éducation des générations présentes et futures, comme celui de Suippes, à la Gruerie et Massiges.


Ce Centre apportera sa contribution, en préservant et en valorisant ce formidable site patrimonial, en faisant de Valmy une nouvelle destination touristique pour l’Argonne et pour la Région.


Le chemin à parcourir est encore long mais je ne doute pas qu’avec le soutien de tous nous allons faire vivre et prospérer ce nouvel outil au service de l’histoire et du développement de notre belle terre d’Argonne où le destin de notre pays s’est joué si souvent.

 

Vive Valmy, Vive la République, Vive la France !


L'Association remet un premier chèque pour la reconstruction

Le Vendredi 13 décembre 2002, Bruno BOURG-BROC, Président de l’association pour la reconstruction du Moulin de Valmy a remis un chèque d’un montant de 146 350 euro à la Communauté de Communes de la région de Sainte-Ménehould, en charge du projet de reconstruction, en présence d’Alain VALENTIN, sous-préfet de l’arrondissement de Sainte-Ménehould, Bertrand COUROT, Président de la communauté de communes, Michel LECOURTIER, Conseiller Général du canton de Sainte-Ménehould et Patrick BROUILLARD, Maire de Valmy.


L'Architecte dévoile ses plans

Alain CARTIER, l’architecte en charge du projet, a indiqué que le nouveau Moulin sera une copie conforme de celui qui a été le témoin de la bataille de Valmy.